Usurpation d’identité : personne n’est épargnée, comment se protéger en 2024 ?

Durée de lecture : 5 minutes
Usurpation d’identité : personne n'est épargnée, comment se protéger en 2024 ?-© iStock

Cela peut aussi vous arriver, découvrez comment se protéger contre l’usurpation d’identité ? On vous décrypte tout dans les lignes qui suivent…

400 000 personnes victimes d’usurpation d’identité chaque année en France.

L’usurpation d’identité est en constante hausse ces dernières années, en raison des nombreux piratages et fuites de données. 400 000 personnes en sont victimes chaque année en France.

A partir de quel moment parle-t-on d’usurpation d’identité ? Dès lors « qu’un tiers commence à faire usage de vos « données personnelles propres à vous identifier sans votre accord dans le but de vous nuire, de réaliser des opérations financières ou commettre des actes répréhensibles ».

217 000 usurpés depuis le début d’année

En France, 217 000 personnes ont déjà été victimes de cette pratique depuis le début de l’année 2024, selon France Verif. En cause : la multiplication des cyberattaques.

Le récent piratage qui a ciblé les groupes Viamedis et Almerys a exposé les données personnelles de 33 millions de particuliers, les rendant vulnérables à l’usurpation d’identité. Résultat : bon nombre de victimes se retrouvent du jour au lendemain « avec des crédits non contractés, des amendes à payer, un casier judiciaire ou encore des comptes bancaires complètement vidés », énumère le site tf1info.

Les entreprises ne sont pas non plus épargnées par ce fléau. En 2023, rapporte l’équipe de tf1info, le voyagiste Voyageurs du Monde a été victime d’une cyberattaque qui a exposé les copies de passeports de 10 000 clients.

Usurpation d’identité : personne n’est épargnée, comment se protéger en 2024 ?

Il est important de prendre des mesures pour se protéger. Soyez vigilants avec vos données personnelles. Ne les communiquez jamais à des inconnus et ne les publiez pas sur les réseaux sociaux.

Utilisez des mots de passe forts et uniques pour chaque compte en ligne. Surveillez vos comptes bancaires et vos relevés de carte de crédit. En cas de suspicion d’usurpation d’identité, contactez immédiatement votre banque et portez plainte.

Jean-Marie Bagayoko  de Bonjour ! La Matinale TF1 recommande de protéger ses pièces d’identité via le site filigrane.beta.gouv. La plateforme permet en effet d’apposer un filigrane -texte) personnalisé sur vos passeports, cartes d’identité et autres documents sensibles.

Cette solution vous permet d’ajouter un texte en diagonale sur votre document, précisant par exemple la date et la destination de son utilisation afin d’empêcher les usurpateurs de réutiliser vos documents à des fins frauduleuses.

Dans toutes les situations où vous devez partager une copie de votre document d’identité ( location de maison de vacances, appartement, etc.), demandes d’emploi et candidatures en ligne, démarches administratives), cette astuce est particulièrement utile pour les démarches en ligne ou l’envoi de documents par email.

Si vous suspectez une usurpation d’identité, prévenez vos banques. Contactez immédiatement tous les établissements dont vous êtes clients et informez-les de la situation. Ils pourront prendre des mesures pour bloquer les transactions frauduleuses.

Si vos informations personnelles ont été volées, il est important de faire annuler et de renouveler vos pièces d’identité (carte d’identité, passeport, etc.).

Qui contacter ?

Contactez la Banque de France. Vous pouvez par ailleurs, vous rapprochez de la CNIL afin d’avoir accès au fichier « FICOBA » listant tous les comptes bancaires ouverts à votre nom en France.

Portez plainte auprès d’un commissariat de police ou d’une gendarmerie. Faites-vous également épauler par l’association France Victimes.

Partager cet article