Indemnités de licenciement : Calculez vos droits avec ce nouveau simulateur

Durée de lecture : 5 minutes
Indemnités de licenciement : Calculez vos droits avec ce nouveau simulateur !-© Getty images

Vous avez été licencié et avez droit à des indemnités de licenciement, ce nouveau simulateur vous dira combien vous allez toucher. Plus de détails dans nos prochaines lignes.

Ces critères déterminants vos indemnités de licenciement.

Le licenciement n’est jamais facile à vivre. Ce passage est toujours une épreuve difficile pour tous les salariés. Mais la pilule peut être plus ou moins amère selon l’ancienneté, le motif du licenciement, la convention collective applicable et le salaire.

Les indemnités de licenciement varient en fonction de ces différents critères. L’ancienneté est le facteur le plus important. Plus un salarié a d’ancienneté, plus ses indemnités seront élevées.

Indemnité minimale.

Avec au moins 8 mois d’ancienneté ininterrompus au sein de votre société, à la date d’envoi de votre lettre de licenciement, cela vous ouvre droit à l’indemnité légale de licenciement. En effet, il faut savoir que la loi garantit aux salariés de toutes les entreprises une indemnité minimale.

En sont uniquement privés, les travailleurs avec moins de 8 mois d’ancienneté et les salariés ayant « commis une faute grave ou une faute lourde (violences, vol, refus d’obéissance caractérisé…) ou ceux qui ont été licenciés après « une cessation pour force majeure de leur société ».

Être à temps partiel ne signifie pas pour autant être lésé en cas de licenciement. Les salariés à temps partiel ont droit aux mêmes indemnités que les autres salariés, à quelques exceptions près.

A quel montant pouvez-vous prétendre ?

Le montant des indemnités de licenciement est calculé en fonction du temps de travail. Cependant, l’ancienneté est décomptée comme si le salarié avait travaillé à plein temps.

Pour les 10 premières années d’ancienneté, l’indemnité est d’au moins 1/4 de mois de salaire par année d’ancienneté. A partir de la 11ème année, l’indemnité est d’au moins 1/3 de mois de salaire par année d’ancienneté.

Ces montants sont des minimums. La convention collective applicable ou le contrat de travail peuvent prévoir des indemnités plus élevées.

Le salaire retenu pour le calcul est la moyenne des salaires bruts des 12 derniers mois. Sont également ajoutées les primes de vacances, de fin d’année, de bilan ou de mérite perçues au cours de cette période.

Si la formule est plus favorable au salarié, l’indemnité peut être calculée sur la moyenne des 3 derniers mois. Attention : dans ce cas, les primes annuelles ou exceptionnelles versées durant cette période ne sont prises en compte que partiellement.

Indemnités de licenciement : Calculez vos droits avec ce nouveau simulateur

Notez toutefois qu’un simulateur en ligne peut vous aider à estimer le montant de votre indemnité légale. Il s’agit du simulateur d’indemnités de licenciement mis en ligne par le Code du travail numérique.

Ce simulateur est particulièrement précis car il s’appuie sur 47 accords de branche. Il offre une double fonctionnalité. D’une part, l’évaluation de l’indemnité légale de licenciement, conforme au Code du travail; et d’autre part l’évaluation de l’indemnité conventionnelle, spécifique à l’accord collectif de chaque entreprise.

La démarche ne vous demandera que 10 minutes. Mettez déjà à portée de main les dates de votre arrivée et de votre départ de la société, la date de notification de votre licenciement et les montants de vos salaires bruts des 12 derniers mois. La simulation se fera ensuite en quatre étapes.

Partager cet article