Mauvaise nouvelle ! La pension de retraite va être revue à la baisse à partir de cette date, les raisons dévoilées

Durée de lecture : 5 minutes
Mauvaise nouvelle ! La pension de retraite va être revue à la baisse à partir de cette date, les raisons dévoilées !-© Shutterstock

Cette très mauvaise nouvelle qui va plomber le pouvoir d’achat de nombreux retraités ! On vous donne tous les détails.

Une revalorisation prévue par le Code de la sécurité sociale

Si le mécanisme de revalorisation annuelle des pensions de retraite de base est très attendu des retraités, le gouvernement entend déroger à la règle — bien que ce dispositif est prévu par le Code de la sécurité sociale.

Ce mécanisme « permet d’augmenter les pensions d’un pourcentage égal à celui de l’inflation de l’année précédente« , en vue de « maintenir le niveau de vie et le pouvoir d’achat des retraités« , précise le magazine Notre Temps. La revalorisation a été de 5,3% en début d’année.

L’exécutif peut choisir entre deux mesures concernant les retraites en réponse à l’inflation : soit une augmentation des pensions, quoique moindre que l’inflation, comme lors des années 2019, 2020 et 2021; soit un gel pur et simple des retraites, comme cela a été le cas en 2014 et 2016.

« C’est une vraie question, est-ce qu’on continue à indexer sur l’inflation, l’ensemble de nos prestations ? »

Le ministre des Comptes publics Thomas Cazenave a d’ailleurs récemment fait savoir que cette dernière option pourrait bien être actée en 2025. « On aura ce débat, je crois, pour le budget 2025. C’est une vraie question, est-ce qu’on continue à indexer sur l’inflation, l’ensemble de nos prestations, l’ensemble de nos transferts ? » », se demande-t-il sur France inter.

Le gouvernement se serre la ceinture…

Alors que les prévisions budgétaires pour 2024 s’avèrent plus défavorables qu’anticipé, le gouvernement se voit contraint de revoir ses plans et de trouver 10 milliards d’euros d’économies dès cette année.

La rigueur budgétaire ne s’arrête pas à 2024. Le gouvernement prévoit déjà des mesures d’économies supplémentaires pour l’année suivante. En effet, 20 milliards d’euros devront être économisés en 2025.

Mauvaise nouvelle ! La pension de retraite va être revue à la baisse à partir de cette date, les raisons dévoilées

Si ces mesures d’austérité semblent sévères, elles s’inscrivent toutefois dans un contexte d’inflation maîtrisée.

Après les pics atteints en 2022 et 2023, l’inflation devrait connaître une trajectoire descendante en 2024, avec des prévisions autour de 3%. Cela sous-entend un pouvoir d’achat réduit pour les retraités en 2025.

Comme rapporté dans Les Echos, « Emmanuel Macron se serait emporté contre l’idée d’une sous-indexation des retraites« .

« Le président a mis un shoot général en disant qu’il faut arrêter de sortir des mesures qui n’ont même pas été évoquées sauf si vous voulez perdre les élections », relatait un ministre auprès du journal économique.

L’autre mauvaise nouvelle : une « revalorisation des pensions complémentaires Agirc-Arrco moindre. » Les partenaires sociaux s’étaient en effet « accordés sur une revalorisation en dessous de l’inflation de 0,4% pour les trois prochaines années (jusqu’en 2026 inclus) ». Mais tout peut encore basculer le 1er novembre prochain.

Tag:
Partager cet article