Culture de tomates : timing parfait, distance de plantation, préparation du sol… Conseils pour booster votre récolte

Durée de lecture : 5 minutes
© Culture de tomates : timing parfait, distance de plantation, préparation du sol... Conseils pour booster votre récolte

Pour réussir à coup sûr votre culture de tomates, voici les astuces infaillibles des horticulteurs expérimentés qui vous promet des récoltes estivales abondantes. Planter des tomates ne se fait pas sur un coup de tête, notamment si vous êtes amateur en la matière. Sa plantation repose sur plusieurs principes. Décryptage.

Culture de tomates : timing parfait, distance de plantation, préparation du sol… Conseils pour booster votre récolte

Moment idéal.

Il est en effet capital de trouver le bon moment pour se mettre à planter ses tomates. « Ni trop tôt, ni trop tard« . Quand faut-il alors sauter le pas ?

Pour vos semis de tomates, la date de plantation idéale compte à partir de deux mois après, pile poil la fin des saints de glace en général, pour ceux qui habitent la partie nord de la France.

Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez tout simplement aussi regarder du côté des jardiniers avertis s’ils ont mis leur plants de tomates en terre !

En gros, « la plantation s’étalera de mi-avril pour la moitié sud«  du pays, « à mi-mai pour la moitié nord« .

Pour les adeptes du calendrier lunaire, « la plantation de tomates se programme en lune descendante », peut-on lire dans la rubrique jardinage du journal Le Monde.

Pensez à respecter « les principes de rotation des cultures en attendant 4 à 5 ans avant de cultiver à nouveau des tomates au même endroit« , est-il recommandé.

Faites gare de ne pas planter vos tomates au même endroit que l’année précédente ni là où il y avait des Solanacées (piments, pommes de terre, aubergines…). Idéalement, plantez-les après une culture de légumes feuilles ou de légumineuses.

Placez vos tomates dans l’endroit le plus ensoleillé de votre potager. Elles apprécient grandement la chaleur.

Dans les régions pluvieuses, plantez les de préférence contre un mur exposé au sud. N’oublions pas que l’exposition à un excès de pluie facilite le développement du mildiou.

Préparation du sol

L’ail et les carottes sont de bonne compagnie pour les tomates. Ils les protègent des indésirables. N’hésitez pas à « planter un pied d’œillet d’Inde entre chaque plant de tomate » afin de repousser les pucerons, les mouches blanches et les nématodes.

Pour la préparation au sol, assurez-vous que le trou soit suffisamment grand pour contenir tout le système racinaire de vos plants de tomates.

Enlevez les deux feuilles du bas du pied, « creusez un trou de 20 centimètres, et enfoncez la base de la tige le plus possible (au moins 10 cm) ».

Il n’y a pas besoin de tasser la terre tout autour au risque d’écraser les racines.

Distance de plantation

Il est conseillé d’espacer « les pieds de 50 cm et les rangs de 70 cm ». Autour du pied, est-il précisé, « creusez légèrement en couronne à 10 cm du pied et versez votre arrosage » pour que l’eau puisse bien irriguer le pied.

« Placez le tuteur à 5 cm du pied et enfoncez le profondément pour qu’il ne bouge pas ». Pour ne pas abîmer les racines, ce n’est pas la peine d’attendre que les pieds grandissent.

Partager cet article
Laisser un commentaire