Taxe d’habitation : cette case que vous devez obligatoirement remplir si vous ne voulez pas payer en 2024

Durée de lecture : 4 minutes
Taxe d'habitation : cette case que vous devez obligatoirement remplir si vous ne voulez pas payer en 2024 !-© Getty images

Saviez-vous qu’il est possible d’éviter la taxe d’habitation simplement en cochant cette case de votre déclaration de revenus ? Découvrez plus de détails dans les prochaines lignes de ce nouvel article.

Taxe d’habitation : cette case que vous devez obligatoirement remplir si vous ne voulez pas payer en 2024

Vous ferez bien mieux de ne pas oublier de remplir cette case lors de votre déclaration de revenus.

Vous aurez tout intérêt à le faire si vous êtes parents d’enfants… Déjà étudiants. Et pour cause : c’est une occasion pour vous d’alléger considérablement votre impôt.

La case en question se trouve effectivement à la partie B sur le rattachement en 2023 d’enfants majeurs, mariés ou étudiants. Votre attention devra notamment porter sur cette phrase qui est situé en bas de la rubrique :

« Indiquez l’adresse de votre enfant si elle est différente de la vôtre pour ne pas être imposé à la taxe d’habitation ». C’est l’une des bonnes astuces qui permettent de réduire votre note fiscale.

La taxe d’habitation toujours appliquée en 2024 ?

Il est à rappeler que la taxe d’habitation est toujours en vigueur pour les résidences secondaires (ainsi que les logements vacants). Elle n’a été définitivement supprimée que pour les résidences principales.

Cette erreur qui pourrait coûter cher à certains contribuables !

De ce fait, « en ne déclarant pas le logement étudiant de votre enfant« , vous êtes injustement soumis à la taxe d’habitation au titre d’une résidence secondaire.

Ce détail avantage ceux dont l’enfant majeur et étudiant demeure rattaché à leur foyer fiscal, bien qu’il dispose de son logement étudiant.

En effet, si vous n’indiquer pas l’adresse du logement étudiant de votre enfant, la résidence familiale (c’est-à-dire celui des parents) sera qualifiée comme logement principal de l’étudiant.

Et donc, le logement étudiant sera considéré comme étant une résidence secondaire, explique la direction générale des Finances publiques (DGFiP) au portail actu.fr.

Conseils de la DGFiP pour les contribuables concernés.

« L’adresse (numéro, rue, code postal et commune) des enfants majeurs ou mariés rattachés au foyer fiscal de leurs parents doit être précisée si elle est différente de celle des parents », sensibilise le fisc dans la brochure pratique de la campagne 2024 des impôts.

« Les usagers devront indiquer si la personne à charge a la qualité d’étudiant disposant d’un logement indépendant de celui de ses parents. Si oui, ils devront obligatoirement compléter l’adresse du logement étudiant », peut-on y lire.

Vous voilà ainsi prévenu ! N’hésitez pas à y revenir si vous êtes passé à côté de cette information.

Partager cet article
Laisser un commentaire