Très peu de Français savent ce que ce panneau veut réellement dire

Durée de lecture : 4 minutes
Très peu de Français savent ce que ce panneau veut réellement dire !-© iStock

Ce panneau routier est jusqu’à aujourd’hui méconnu de la plupart des automobilistes, 9 sur 10 disent n’en avoir aucune idée de ce que ça pourrait être ! En faites-vous partie ?

Très peu de Français savent ce que ce panneau veut réellement dire !

La grande partie des automobilistes ignorent ce panneau de circulation encore présent sur nos routes en France. A moins que vous n’êtes un as du Code de la Route, il est fort probable que vous n’en ayez pas aussi connaissance.

De quoi s’agit-il effectivement ? De la CE51. Le panneau de circulation e en question affiche un poids-lourd noir avec une feuille verte derrière (nul autre que le logo de l’organisme Ecomouv).

En quoi consiste cet organisme ?

La société Ecomouv’ est chargée de la collecte ainsi que de la gestion de la taxe poids lourds sur le territoire français.

Comme rappelé dans les colonnes de l‘Auto Journal, ce panneau baptisé CE51 a vu le jour au courant de l’année 2012.

Il a été instauré par l‘arrêté du 31 décembre, au même moment que passait l’écotaxe, soit « la taxe nationale sur les transports de marchandises ».

L’écotaxe poids lourds, peut-on lire dans les colonnes des Echos, est une sorte de « redevance kilométrique, calculée proportionnellement à la distance parcourue ».

Elle vise concrètement « à faire payer aux camions de plus de 3,5 tonnes l’usage du réseau routier français non concédé (les routes non soumises à des péages). »

420 points de distribution

Ecomouv’ a d’ailleurs mis sur pied un dispositif permettant de récolter l’écotaxe où les conducteurs de poids-lourds peuvent le retirer, via une borne automatique installée au niveau de 420 points de distribution, à proximité des frontières, sur les autoroutes ainsi que les points à fort trafic.

Ce « Pass Ecomouv » permet le prélèvement de l’écotaxe sur tout le territoire.

Pourquoi la Bretagne ne s’était-elle pas laissée faire ?

Sa mise en place avait suscité une vague de critiques, particulièrement en Bretagne où il y avait même eu un mouvement de protestation, baptisé les « Bonnets rouges ».

Une riposte qui a finalement, conduit à l’abandon de l’écotaxe en septembre 2014. Pourquoi la Bretagne a-t-elle été la plus réactive de toutes ?

Tout simplement, rappelle Les Echos, parce que les « autoroutes (réseau de quatre-voies) sont gratuites en Bretagne« . Sans compter que la région « vit de l’agriculture et de l’industrie agro-alimentaire ».

« Des champs aux abattoirs à l’usine…, il y a beaucoup de transport » et donc, une « redevance kilométrique d’autant plus élevée.

Partager cet article
Laisser un commentaire