Salaire : vers une augmentation de plus de 100 euros net par mois

Durée de lecture : 5 minutes
Salaire : vers une augmentation de plus de 100 euros net par mois !-© iStock

En voilà une bonne nouvelle ! Une revalorisation salariale s’annonce pour tous les Français ! Une hausse supplémentaire n’est d’ailleurs jamais de trop ! Ces 100 euros de plus ont de quoi redonner du pouvoir d’achat aux salariés, aux prises avec l’inflation qui est quasi présente. Mais pour cela, une petite condition : il faut qu’une énième nouvelle loi passe… On vous en dit plus à ce sujet.

Salaire : vers une augmentation de plus de 100 euros net par mois, comment ?

Si cette loi voit le jour, alors votre rémunération mensuelle aura droit d’office à un coup de boost d’environ 100 €.

Rassurez-vous, ce ne sera pas qu’une fois. En plus, vous n’aurez aucune heure supplémentaire à faire, ni de négociation de hausse auprès de votre employeur.

D’ailleurs, cette augmentation ne le concerne en rien. Cela ne lui coûtera quasiment rien. Une utopie, dites-vous ? Que nenni. Cette réjouissante nouvelle pourrait même arriver plus tôt que vous ne l’imaginez.

Cette proposition de loi vise à améliorer les salaires. Elle consiste à instaurer un barème progressif sur la Contribution sociale généralisée (CSG), qui finance la Sécurité sociale et l’assurance chômage, selon le salaire.

Qu’est-ce que la CSG ?

C’est l’une des lignes inscrites sur votre fiche de paie. Votre bulletin de paie ne se limite pas à votre salaire brut et salaire net.

Au titre de la CSG, 9,2% de votre salaire brut est prélevé chaque mois, de façon automatique. Elle « se rapproche plus de la TVA, payée par tous dès que vous achetez quelque chose en France », souligne MoneyVox.

Qu’est-ce qui va changer ?

L’idée est de faire appliquer un taux spécifique selon le salaire, soit un taux progressif.

Autrement dit, ce taux augmentera avec votre revenu. Plus on gagne, plus on cotise et vice-versa.

Les nouveaux taux envisagés seront alors de l’ordre de 0%, 3,8%, 5,5%, 7,5%, 9,2%, 11,2% et 13,2%, calculés par tranche, comme pour l’impôt sur le revenu.

Un salarié qui perçoit aujourd’hui une rémunération de 1850 € net par mois après impôts verra alors son salaire net grimper à 1959 €, soit 109 € de plus qui arriveraient tous les mois sur votre compte en banque.

Pour un salarié touchant le Smic, « son salaire net augmenterait de 97,50 € », indique L’Internaute. Avec un salaire de 2200 € net, vous pourrez espérer jusqu’à 112 €.

5,5 milliards d’euros de plus pour les caisses de l’État

Cette idée est celle du Nouveau Front populaire. Dans leur programme, la coalition de gauche entend la mettre en œuvre d’ici à l’automne 2024.

Les économistes travaillants pour le NFP révèle que la mise en place de ce barème progressif pour la CSG, corrélé à un nouveau barème de l’IR, fera gagner 5,5 milliards d’euros supplémentaires par an à l’État.

Partager cet article
Laisser un commentaire