Retraite : Le gouvernement chamboule le versement des pensions avec cette décision choc

Durée de lecture : 5 minutes
Retraite : Le gouvernement chamboule le versement des pensions avec cette décision choc !-© Getty images

Encore un changement majeur concernant le versement des pensions de retraite ! Qu’est-ce que ça va changer pour vous ? La rédaction vous aide à y voir plus clair.

Retraite : Le gouvernement chamboule le versement des pensions avec cette décision choc

L’idée vient de la députée socialiste du Finistère Mélanie Thomin. La proposition de loi étudiée le 29 février 2024 à l’Assemblée nationale, vise à garantir le versement de « [leur] retraite dès le premier jour » aux nouveaux retraités. Ceci « grâce à la création d’un bouclier social ».

20 000 nouveaux retraités français en moyenne font l’objet chaque année d’un retard dans le versement de leur première pension, selon les données de l’Assurance-retraite. Un chiffre encore sous-estimé, selon les organisations syndicales.

Qui sont ces dizaines de milliers de personnes concernés ?

Ces retards de versement affectent particulièrement les retraités les plus modestes, « ceux dont la faible épargne ne permet pas de faire face, durant plusieurs mois, à l’absence de pension », met en avant le texte de la proposition de loi déposée par Mélanie Thomin (Parti socialiste). Pour y remédier, l’article 1er prévoit que « tout assuré ayant demandé son départ à la retraite au moins un mois avant la date de celui-ci bénéficie, à défaut du versement de sa pension définitive, d’une première pension temporaire dès le mois suivant ».

L’objectif est que « chacun (puisse) partir à la retraite en toute sérénité », sans devoir solliciter la solidarité familiale, puiser dans son épargne, ou pire contracter des dettes bancaires.

« Ils sont des dizaines de milliers de personnes à se retrouver sans aucun revenu au premier jour de leur retraite, faute de traitement dans les temps de leur dossier par les caisses de retraite, justifie la députée. Un texte qui selon elle, a « toutes les chances d’être voté au Parlement ».

Pourquoi autant de retards ?

Ces retards de paiement des pensions de retraite résultent de plusieurs facteurs dont le manque de personnels pour étudier les dossiers. « Les effectifs de la Sécurité sociale connaissent, depuis 10 ans, une baisse continue, de 6 % entre 2012 et 2022 pour les agents en CDI, non compensée par une hausse marginale des effectifs en CDD », explique l’élue socialiste.

Sur cette même période, le nombre de retraités ayant liquidé un droit direct à la retraite a bondi de 18%, passant de 741 000 en 2012 à 875 000 en 2021.

Cette croissance, conjuguée à la complexité accrue des dossiers de retraite, met à rude épreuve les organismes de retraite. Les carrières de plus en moins linéaires c’est-à-dire des parcours professionnels qui ne se limitent plus à un seul employeur ou un seul régime de retraite.

Quel montant ?

Son montant se « rapproche du montant final à percevoir, mais sera quasi systématiquement légèrement inférieur, pour éviter toute demande de remboursement de trop-perçu », précise la proposition de loi.

Partager cet article
Laisser un commentaire