Reprendre un travail après la retraite : son impact sur le montant de votre pension

Durée de lecture : 5 minutes
Reprendre un travail après la retraite : son impact sur le montant de votre pension !-© Shutterstock

Les retraités qui reprennent une nouvelle activité professionnelle après leur départ peuvent-ils vraiment voir augmenter leur pension ? Le point sur la question.

Nouvelles règles de cumul emploi-retraite.

On parle notamment de ce qu’on appelle cumul emploi-retraite. Comment ça marche vraiment ?

Les règles diffèrent en effet « selon que vous bénéficiez ou non d’une pension de retraite de l’Assurance retraite à taux plein », précise le site du service public.

Pour une retraite survenue après l’entrée en vigueur de la réforme, « vous pouvez poursuivre une activité professionnelle dès votre admission à la retraite ou à tout moment si vous avez obtenu une pension de retraite de base de l’Assurance retraite à taux plein ».

Reprendre un travail après la retraite : son impact sur le montant de votre pension

Dans ce cas de figure, il vous est possible de cumuler vos pensions de retraite avec votre nouveau revenu.

« La seule condition est d’avoir demandé et obtenu toutes les pensions de retraite de base et complémentaires en France et à l’étranger auxquelles vous avez droit ».

Il est également à noter que « ce cumul est possible quel que soit le montant de vos pensions de retraite et quel que soit le montant de votre revenu d’activité« , souligne le site de l’administration française.

La reprise d’un emploi durant votre retraite permet par ailleurs « de vous constituer de nouveaux droits auprès de la caisse de retraite de base dont relève votre activité. »

Le montant de votre nouvelle pension de retraite ne doit cependant pas excéder 2 318,4 euros brut par an. Vous ne pouvez jouir « qu’une seule fois d’une nouvelle pension de retraite auprès d’une même caisse de retraite de base ».

Règles applicables en cas de non-droit à une retraite à taux plein de l’Assurance retraite

Si vous n’avez pas droit à une retraite à taux plein de l’Assurance retraite, il faut reprendre une activité professionnelle auprès d’un employeur différent de votre dernier employeur.

En revanche, si vous souhaitez rester chez votre dernier employeur, il faut attendre « au moins 6 mois après votre admission à la retraite ».

Sinon « votre pension de retraite de l’Assurance retraite cesse de vous être versée entre le 1er jour du mois au cours duquel vous reprenez une activité et le dernier jour du mois au cours duquel vous cessez l’activité ou, au maximum, jusqu’au dernier jour du 6e mois suivant votre admission à la retraite ».

Grâce à la réforme en 2023, les retraités toucheront une pension plus importante après le second départ à la retraite.

Tous les anciens salariés ne remplissent pas toujours les conditions énumérées précédemment.

Quid du cumul plafonné ?

Ceux-ci bénéficient d’un cumul plafonné. Le montant total par mois de la pension et des rémunérations du nouvel emploi ne doivent pas excéder « 160 % du Smic au 1er janvier de l’année calculée sur la base de 1 820 heures par an, soit 2 827,07 € brut en 2024 ou votre dernier salaire d’activité brut avant votre admission à la retraite ».

Le plafond le plus avantageux est celui qui entre en vigueur.

Tag:
Partager cet article
Laisser un commentaire