Prime d’activité : vers une hausse du nombre d’étudiants bénéficiaires ?

Durée de lecture : 5 minutes
Prime d'activité : vers une hausse du nombre d'étudiants bénéficiaires ?-© Getty images

Prime d’activité : Un coup de pouce financier pour plus d’étudiants ? Découvrez plus de détails dans les prochaines lignes de cet article.

Ces étudiants et apprentis qui ont droit à cette aide de la Caf.

Comme précisé sur le site du Ministère de l’Economie, « la prime d’activité est une prestation qui vient compléter le revenu des travailleurs modestes afin d’encourager l’exercice ou la reprise d’une activité professionnelle ».

Saviez-vous qu’un étudiant ou apprenti peut également profiter de cette aide de la Caf (ou du MSA) « versée mensuellement » ? Pour cela, il faut percevoir un revenu mensuel « équivalent à 78 % du Smic net, soit 1 070,78 euros » ou « assumer seul la charge d’un ou plusieurs enfants« . En outre, il faut avoir plus de 18 ans et exercer une activité professionnelle.

Conditions pour les étudiants étrangers.

Pour les étudiants étrangers souhaitant bénéficier de la Prime, des conditions de séjour particulières s’appliquent. En plus des critères d’éligibilité généraux, ils doivent répondre à l’une des exigences suivantes :

  • Posséder le statut de réfugié reconnu par l’Office français de protection des réfugiés et des apatrides (OFPRA).
  • Bénéficier de la protection subsidiaire accordée par l’OFPRA.
  • Être apatride.
  • Disposer d’un titre de séjour en cours de validité.
  • Avoir un enfant à charge de moins de 3 ans.
  • Détenir un titre de séjour depuis au moins 5 ans.

Attention toutefois…

Vous êtes jeune, actif, et vous vivez encore chez vos parents ? La Prime d’activité peut vous être versée si vous remplissez les conditions d’éligibilité. Cependant, une demande réfléchie est nécessaire car elle peut impacter les droits de vos parents.

Il est donc important d’en discuter avec vos parents pour évaluer l’impact potentiel sur leurs aides car ces dernières sont calculées en fonction des ressources du foyer, et votre revenu d’activité sera désormais pris en compte.

Cela pourrait conduire à une baisse, voire un arrêt total, de certaines prestations perçues par vos parents, notamment les allocations familiales, l’allocation de rentrée scolaire ou l’allocation de soutien familial.

N’hésitez pas à utiliser les simulateurs en ligne des organismes sociaux pour estimer les changements.

Prime d’activité : vers une hausse du nombre d’étudiants bénéficiaires ?

Depuis 2016, seule « une infime partie d’étudiants » peuvent jouir de la Prime d’activité alors qu’ils sont « plus de 40 % (à) travailler » pour « se nourrir » ou « se loger », avancent plusieurs députés LR qui souhaitent aujourd’hui étendre cette aide aux étudiants touchant « au moins un revenu équivalent à 65 % du salaire minimum », soit « moins 899,02 € par mois ».

Les sénateurs revendiquent que « La Nation » reconnaisse enfin « les efforts accomplis par ces étudiants qui trouvent la force de travailler tout en poursuivant leurs études ». Les élus proposent la création d’une taxe additionnelle à l’accise sur les tabacs en vue de compenser ces dépenses supplémentaires du gouvernement.

Partager cet article
Laisser un commentaire