Permis de conduire à vie : bientôt la fin en France ?

Durée de lecture : 5 minutes
Permis de conduire à vie : bientôt la fin en France ?-© iStock

L’Europe vise l’objectif « zéro mort » sur les routes d’ici 2050. Parmi les mesures phares envisagées, la fin du permis de conduire à vie. Plusieurs pays européens ont déjà mis en place des visites médicales obligatoires à partir d’un certain âge. C’est le cas de l’Italie, où l’examen est requis dès 50 ans. En France, en revanche, le système du permis à vie est toujours en vigueur. Comme c’est le cas d’ailleurs en Pologne, en Autriche, en Allemagne, en Bulgarie ou encore en Turquie.

Permis de conduire à vie : bientôt la fin en France ?

Néanmoins, la question du permis à vie est régulièrement relancée, notamment à chaque accident de la circulation impliquant un senior. Faut-il imposer des contrôles médicaux réguliers pour garantir la sécurité routière ? Le débat est vif et les avis divergent.

Différentes questions portant sur le sujet sont abordées. « Une visite médicale pourrait avoir lieu en France lors de l’obtention du permis de conduire, puis tous les 15 ans, ce qui correspond à la date de renouvellement administratif des permis au format « carte bancaire » délivré depuis 2013″, rapporte BFMTV.

« Dans le texte, il est préconisé en annexe de tester la vue, l’ouïe et les réflexes a minima », révèle l’équipe de Karima Delli, avec par ailleurs une prise en charge partielle ou intégrale par l’assurance maladie.

 « Ça fait un peu flicage »

« Si on ne fait pas la visite, on nous retire le permis. Je trouve que ça va un peu loin. Ça fait un peu flicage », juge au micro d’Europe 1, Bertrand, un retraité de 66 ans qui réside à la campagne et qui se sert tous les jours de sa voiture. « Encore des formalités », déplore-t-il.

« On est tous les deux d’accord pour passer une visite médicale au niveau des oreilles, des yeux, des réflexes. D’autant que quand on entend la gravité de certains accidents, ça nous remue », confient quant à eux, Joëlle et son compagnon.

Les associations de conducteurs défavorables à la mesure.

Les associations de conducteurs sont mobilisées contre la fin du permis à vie. « On prend le problème à l’envers, il faudrait d’abord proposer des solutions de mobilités à tous les séniors au-delà de la voiture individuelle, plutôt que de penser déjà à interdire ce qui reste souvent la seule option disponible pour se déplacer, en zones rurales en particulier« , estime Alexandra Legendre, porte-parole de la ligue de défense des conducteurs.

40 millions d’automobilistes pointent du doigt les « conséquences potentiellement désastreuses pour les usagers qui se verraient arbitrairement privés de leur droit à la conduite ».

Qu’en est-il finalement ?

Le Parlement Européen a finalement rejeté la proposition de loi visant à mettre en place une visite médicale tous les 15 ans, pour les détenteurs du permis de conduire. Les automobilistes français peuvent donc dormir sur leurs deux oreilles.

Partager cet article
Laisser un commentaire