Pension de réversion : nouvelle règle pour toucher votre retraite

Durée de lecture : 4 minutes
© Pension de réversion : nouvelle règle pour toucher votre retraite

La pension de réversion, c’est le fait de percevoir après le décès de son conjoint d’un pourcentage de la retraite qu’il touchait de son vivant ou qu’il aurait perçue s’il avait encore vécu. Bonne nouvelle pour les retraités ! Le gouvernement annonce une nouveauté concernant la pension de réversion. Les détails.

Qu’est-ce que la pension de réversion ?

Selon vos revenus, votre âge ou encore votre situation familiale, les conditions pour en bénéficier ne sont pas les mêmes en fonction de votre régime de retraite.

Ce pourcentage est « à 54 % pour les régimes de base du privé, 60 % pour la plupart des régimes complémentaires du privé, 50 % pour les régimes des fonctionnaires ».

Conditions pour profiter de la pension de réversion

Peu importe votre régime de retraite, pour bénéficier de la réversion, il faut obligaoirement « avoir été marié au défunt« . Si la pension de réversion est surtout attribuée aux femmes, sachez que ce droit profite également aux hommes.

Il ne faut pas non plus dépasser un plafond de revenus annuels bruts, soit 24 232 euros bruts par an pour une personne seule en 2024 et 38 771,20 euros pour un couple.

Comme rappelé dans les colonnes du site La Retraite en clair, « cette condition de revenus ne concerne que la pension de base. À l’Agirc-Arrco, est-il précisé, vous pouvez avoir droit à la pension de réversion à partir de 55 ans si vous étiez mariés, sans conditions de ressources ».

Comment en faire la demande ?

Il est à rappeler que la pension de réversion n’est pas versée de façon automatique au décès de l’assuré.

De ce fait, vous devez (si les conditions d’attribution sont remplies) en faire la demande, en ligne, depuis le site Info-retraite.fr.

Une demande unique suffit pour l’ensemble des régimes de retraite dont a dépendu votre mari / femme.

Pension de réversion : nouvelle règle pour toucher votre retraite

Pour vous faciliter la tâche, certains documents nécéssaires pour effectuer la pension de reversion devraient bientôt être pré-remplis. Cette démarche s’inscrit dans le plan de simplification du versement des aides sociales voulue par le gouvernement.

Ceux qui optent pour la version dématérialisée verront certaines informations, à l’instar des coordonnées, déjà pré-remplies.

L’idée serait d’aboutir au même dispositif que celui attendu en 2025 pour le revenu de solidarité active (RSA) et la prime d’activité.

« Il faudrait aller plus loin en proposant un dossier pré-rempli avec les données fiscales et sociales», estime Renaud Villard, directeur général de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav).

«J’adorerais que les dossiers pré-remplis soient mis en place en 2026,  mais je comprendrais que le choix politique soit autre, ajoute Renaud Villard. J’ai cette ambition de continuer à simplifier les démarches.»

Partager cet article
Laisser un commentaire