Nouveau cumul emploi-retraite : le compte n’y est pas pour tous !

Durée de lecture : 4 minutes
Nouveau cumul emploi-retraite : le compte n'y est pas pour tous !-© Getty images

Comme rapporté dans les colonnes du journal Le Figaro, « le nouveau cumul emploi-retraite s’avère moins intéressant que prévu ». Faut-il vraiment y réfléchir à deux fois ? On vous fait le point sur la question.

Cette grande nouveauté apportée par la réforme des retraites

Depuis la réforme de 2014, y est-il rappelé, les retraités qui poursuivent leur activité professionnelle cotisent au régime de retraite de la même manière que les actifs. Toutefois, ces cotisations ne leur permettent d’acquérir aucun nouveau droit à la retraite, ni trimestres ni points supplémentaires.

Grâce à la réforme des retraites de 2023, le cumul emploi-retraite est finalement créateur de droits à retraite. Concrètement, les retraités actifs pourront désormais cotiser sur la totalité de leurs revenus d’activité, ce qui leur permettra d’augmenter leur pension de retraite.

Nouveau cumul emploi-retraite : le compte n’y est pas pour tous !

Mais tout compte fait, « seule une minorité d’assurés peut vraiment en profiter« . On vous explique.

En effet, seuls les retraités en situation de « cumul emploi-retraite intégral » peuvent profiter de cet assouplissement.

Le cumul emploi-retraite intégral est défini comme la situation d’un retraité qui a liquidé sa retraite à taux plein et qui reprend ou poursuit une activité issue du même régime de retraite que celui qui lui verse sa pension.

En clair, cela veut dire que le retraité doit avoir atteint l’âge légal de la retraite (actuellement 62 ans et demi, porté progressivement à 64 ans) et avoir cotisé suffisamment pour toucher sa pension de retraite à taux plein.

Qui sont les exclus ?

Comme expliqué sur franceinfo, deux catégories de retraités ne peuvent pas profiter pleinement du nouveau dispositif, à savoir les assurés ayant bénéficié d’un départ anticipé à la retraite ( c’est-à-dire ceux qui ont choisi de liquider leur retraite avant l’âge légal) ainsi que les retraités n’ayant pas une carrière complète (ceux qui n’ont pas cotisé suffisamment pour toucher leur pension de retraite à taux plein).

« Vous pouvez retravailler, sous certaines conditions, mais vous ne pourrez pas bonifier votre retraite et bénéficier de ce nouveau droit.« , confirme Sarah Lemoine dans C’est mon boulot.

Peut-on espérer voir sa pension s’améliorer ?

Concernant le montant de la retraite, « on peut l’améliorer, assure-t-elle mais dans une certaine limite« . Et pour cause : « le montant de cette deuxième retraite ne peut pas dépasser un certain montant, (5% du montant du plafond annuel de la sécurité sociale), qui évolue tous les ans. Cette année, cela représente 2199 euros brut, soit 183 euros par mois maximum, sur la retraite de base. La partie complémentaire est également plafonnée », donne-t-elle plus de détails.

Partager cet article
Laisser un commentaire