HLM : faites-vous partie des deux tiers des Français éligibles ?

Durée de lecture : 5 minutes
HLM : faites-vous partie des deux tiers des Français éligibles ?-© iStock

Selon la récente déclaration du ministre du Logement, Guillaume Kasbarian, deux Français sur trois sont éligibles à un logement social. Cette statistique a été confirmée par l’Agence de contrôle des HLM. En faites-vous partie ?

Vers la fin du « logement social à vie »

Le gouvernement, pour faire face à la crise sans précédent qui secoue le logement, a présenté un projet de loi. Le texte met en exergue la volonté de l’exécutif de restreindre les conditions d’obtention d’un logement social.

Autrement dit, Gabriel Attal et son équipe visent à mettre un terme au « logement social à vie« , ce qui écartera d’office toutes les familles dont les revenus dépassent largement les plafonds imposés.

Pour les associations œuvrant dans le domaine social, c’est « la chasse aux pauvres« . Mais l’État ne voit pas les choses sous cet angle.

Dans une interview accordée à nos confrères du Parisien le mois dernier, Guillaume Kasbarian a rappelé que « deux tiers des Français sont éligibles au logement social ».

HLM, PLAI, PLS… À quelle catégorie pourriez-vous prétendre ?

Cependant, il faut bien différencier trois catégories de logements sociaux en France suivant « trois niveaux de plafonds progressifs qui correspondent à trois niveaux de loyers ».

En effet, le ministère de la Transition écologique le définit comme suit : « Plus le loyer est élevé, plus les plafonds de ressources des ménages le sont ».

La première catégorie est le PLAI ou prêt locatif aidé d’intégration. Celle-ci est exclusivement « réservée aux personnes en situation de grande précarité », cumulant les « difficultés sociales et économiques ». Le coût des loyers est ainsi relativement bas. Généralement, ceux-ci sont compris « entre 4,56 €/m² et 5,97 €/m² ». 

La seconde catégorie est le prêt locatif à usage social (PLUS), plus connu sous l’appellation HLM. Comme son non l’indique, ces loyers modérés « sont compris entre 5,14 €/m2 et 6,70 €/m2 selon les zones ». Dans l’ensemble, le HLM représente « plus de 80 % des logements sociaux ».

Dans la dernière catégorie se trouve le prêt locatif social (PLS). Celui-ci a pour particularité de financer « des logements situés en priorité dans les zones dont le marché immobilier est le plus tendu ».

Ce que dit le dernier rapport de l’Agence nationale de contrôle du logement social

Il faut souligner que « 70 % des ménages résidant en France métropolitaine sont éligibles au parc social, c’est-à-dire ont des ressources inférieures aux plafonds les plus hauts, les plafonds PLS », selon le rapport de l’Agence nationale de contrôle du logement social (Ancols), publié le 5 mars 2024 .

Par contre, seuls « 54% des ménages résidant en France métropolitaine sont éligibles » aux HLM.  Ce qui nuance les deux tiers des Français éligibles aux logements sociaux, selon les propos du ministre du Logement.

Accéder aux logements sociaux est plus compliqué qu’on ne l’imagine sur le papier

Il faut reconnaître que, sur le papier, 24 % des ménages peuvent prétendre à un PLAI, 15 millions au PLUS et 20 millions au PLS. Mais la réalité sur le terrain est beaucoup plus mitigée.

Sans parler du nombre de demandeurs qui ne cesse de croître année après année, la liste d’attente, quant à elle, ne fait que s’allonger, rendant l’accès aux logements sociaux plus compliqué.

En 2023, selon l’Union sociale pour l’habitat (USH), le nombre de demandes a atteint un record de 2,6 millions.

Partager cet article
Laisser un commentaire