Découvrez comment s’effectue le calcul de la retraite du brut en net pour les pensions 

Durée de lecture : 5 minutes
Découvrez comment s'effectue le calcul de la retraite du brut en net pour les pensions  !-© Shutterstock

Comment faire pour obtenir le montant brut de sa pension de retraite ? Et ensuite passer du brut en net ? On vous décrypte tout à travers les prochaines lignes de cet article.

Découvrez comment s’effectue le calcul de la retraite du brut en net pour les pensions

Souvent, c’est en brut que les caisses vieillesse vous annnoncent le montant de votre future pension. Pas surprenant que certains tombent très vote de haut en touchant ensuite que le montant net, après déduction des prélèvements sociaux et des cotisations sociales.

Pour éviter de vous retrouver dans cette situation, voyez comment faut-il vous y prendre pour faire le calcul.

Peu imprte votre régime (Caisse nationale d’assurance vieillesse pour les salariés du régime général, Agirc-Arrco pour la retraite complémentaire, Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL) ou autres), lorsque vous faites une estimation sur le site web de votre caisse de retraite, le montant de votre pension de retraite apparaît toujours sous sa forme brute.

Comment se fait le calcul du montant brut de votre pension ?

Il s’agit du montant estimé avant les charges sociales. Il peut varier en fonction de votre revenu fiscal de référence (RFR) et le nombre de parts fiscales du ménage.

D’ailleurs, votre caisse vous exigera vos deux derniers avis d’imposition au moment de votre demande de départ en retraite pour calculer le taux de prélèvement applicable.

Ces cotisations sociales à prendre en compte…

Les assurés en France font l’objet de plusieurs cotisations sociales. Vous devez les connaître du bout des doigts pour prétendre faire le calcul de la retraite du brut en net :

  • La CSG : son taux normal est de 8,3 %. Le taux intermédiaire équivaut à 6,6 %. Le taux réduit est égal à  3,8 % selon le revenu fiscal de référence de l’avant-dernière année. Pour certains,le taux de CSG tombe à zéro.
  • Le taux de CRDS est de 0,5 %. Vous en êtes exonéré si vous ne payez pas de CSG ;
  • Le taux de la Casa est de 0,3 %. Seuls les retraités soumis à la CSG y sont assujettis– sauf au taux réduit.

Le taux global des prélèvements sociaux est de 0 % (exonération), de 4,3 % (taux réduit), de 7,4 % (taux intermédiaire) ou de 9,1 % (taux normal).

Ils ne s’appliquent que pour le régime général de la Sécurité sociale, des fonctionnaires, des régimes spéciaux, des indépendants ainsi que des agriculteurs.

Gardez à l’esprit que le montant net est encore « soumis au prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu » pour tous les retraités imposables.

Quid de la retraite complémentaire ?

La retraite complémentaire est soumise aux mêmes charges sociales que le régime de base.

Une cotisation additionnelle de 1 % au titre de l’assurance maladie (1,3 % en Alsace et en Moselle) concerne aussi les affiliés à l’Agirc-Arrco, à l’Ircantec et à la Caisse de Retraite du personnel navigant (CRPN), pour les retraités assujetti au taux normal et au taux intermédiaire de CSG.

Les travailleurs indépendants ne sont pas concernés par cette cotisation d’assurance maladie.

Partager cet article
Laisser un commentaire