Cette technique peu commune pour extraire l’or de vos déchets

Durée de lecture : 5 minutes
Cette technique peu commune pour extraire l'or de vos déchets !-© iStock

Un groupe de scientifiques suisses a découvert une technique révolutionnaire, à la fois écologique et peu coûteuse, pour extraire l’or de vos déchets électroniques. Ils utilisent seulement un objet facile à trouver et un ingrédient de cuisine, sans recourir à un traitement chimique, pour recycler ce métal précieux.

Le recyclage d’or, une filière très avantageuse

Les appareils électroniques que nous utilisons au quotidien valent littéralement de l’or. Selon l’Agence pour la transition écologique (Ademe), un dépotoir de vieux téléphones, d’ordinateurs et de gadgets en tout genre contient plus d’or qu’une mine traditionnelle.

Mais avant d’encourager un recyclage massif, il faut avant tout disposer d’une méthode adaptée.

Moins de 20% en France

Jusqu’à présent, cette filière a du mal à se démocratiser. En effet, le processus de recyclage de l’or dans les déchets électroniques génère des dépenses qui dépassent généralement la valeur des produits récupérés.

Non seulement les grosses machines utilisées dans ce procédé sont difficiles à optimiser pour une industrialisation efficace, mais elles nécessitent aussi l’utilisation de grandes quantités de produits chimiques toxiques. En France, les déchets électroniques traités ne dépassent pas 20 %.

Du lait et de l’éponge : une nouvelle technique de recyclage de l’or plus

Pour répondre à un réel besoin du marché d’or, des chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) ont peut-être la solution en mettant au point une nouvelle technique plus respectueuse de l’environnement.

Contrairement à la méthode évoquée plus haut, celle développée par ces scientifiques suisses ne nécessite aucun investissement majeur.

Avec du simple lait de vache, la première étape consiste à dénaturer la protéine de lactosérum en utilisant de l’acide à très haute température, favorisant ainsi la formation de nanofibres de protéines se présentant sous forme de gel. Une fois séché, ce gel se transforme en éponge.

Ensuite, dans un bain d’acide, les pièces métalliques des déchets électroniques (cobalt, lithium, carbone, aluminium et or) sont dissoutes.

Dans cette solution, l’or se distingue des autres métaux sous forme d’ions. En plongeant l’éponge de protéines formée à partir du lait de vache dans cette solution, les ions d’or s’y déposent plus facilement.

450 milligrammes de pépites d’or de 22 carats dans 20 platines de vieux ordis

Ces chercheurs ont ainsi testé 20 platines d’ordinateurs usagés. À l’issue de cette phase expérimentale, ils ont pu recycler 450 milligrammes de pépites d’or de 22 carats.

Cependant, il leur a été impossible de récupérer, avec la même éponge, les autres métaux présents dans le cocktail d’ions présent dans les déchets électroniques testés, sauf le cuivre et le fer.

« Ce qui me plaît le plus dans cette démarche, c’est que nous utilisons un sous-produit de l’industrie alimentaire pour obtenir de l’or à partir des déchets électroniques », souligne l’un des membres de l’équipe, le professeur Raffaele Mezzenga.

« C’est très concret. On ne peut pas faire plus durable », a-t-il conclu, totalement satisfait des résultats de leur recherche.

Partager cet article
Laisser un commentaire