Cette « batterie à eau » peut contenir 2 fois plus d’énergie que celle au lithium traditionnelle

Durée de lecture : 4 minutes
Cette « batterie à eau » peut contenir 2 fois plus d’énergie que celle au lithium traditionnelle !-© PEXELS

Cette batterie aqueuse mise au point par des scientifiques pourrait améliorer les performances des voitures électriques. On vous décrypte tout à travers les prochaines lignes de ce nouvel article.

Cette « batterie à eau » peut contenir 2 fois plus d’énergie que celle au lithium traditionnelle

Cette innovation, assurent de concert les professeurs Li Xianfeng et Fu Qiang, « présente un potentiel prometteur pour le développement de batteries aqueuses rechargeables de nouvelle génération, à haute densité énergétique et sûres ».

Avec une densité énergétique près de deux fois supérieure à celle d’une pile au lithium, cette batterie à base d’eau pourrait régler le problème courant des véhicules électriques, qui suscitent généralement la « peur exagérée du manque d’autonomie » chez les automobilistes.

« Plus de 8 Français sur 10 » révèlent avoir une « peur exagérée du manque d’autonomie »

Selon un sondage relayé par Speedy, « plus de 8 Français sur 10 » s’inquiètent sur le sujet.

Ce problème d’autonomie a même poussé certains utilisateurs à passer aux véhicules hybrides. C’est le cas de cet automobiliste rapporté par nos confrères d’Europe 1.

« Même avec un tableau de bord qui indique que toutes les prises électriques sont censées se trouver, il y a énormément d’endroits où ces prises ne fonctionnent pas, y compris sur les autoroutes« , confie celle qui a décidé de revendre son véhicule.

Les atouts d’une telle batterie

L’usage d’une batterie à eau diminue le risque de vulnérabilité à la chaleur, et donc, les risques d’incendie et d’explosion.

Dans cette nouvelle conception, l’équipe de l’Institut de physique chimique de Dalian, utilise l’eau comme solvant pour l’électrolyte.

Les études antérieures portant sur les batteries à eau n’ont jamais abouti en raison de la faible solubilité de leur électrolyte et de la tension de sortie limitée.

Pour y remédier, les scientifiques chinois ont choisi de recourir à « une cathode à transfert multi électrons à base de brome et d’iode. L’électrolyte est chargé d’ions iodure (I–) et d’ions bromure (Br–) ».

Durant le processus de charge, « les ions iodure sont oxydés en iodate (IO3–) au niveau de la borne positive. Les protons résultant de cette réaction chimique se déplacent vers la borne négative, agissant comme électrolyte de support ».

Des test en laboratoire prometteurs…

« La batterie aqueuse avait une densité énergétique de 1200 wattheures par litre (Wh/L) contre 700 Wh/L pour les batteries au lithium non aqueuses traditionnelles« , dévoile un article publié dans Nature Energy le 23 avril par l’équipe de l’Académie chinoise des sciences (CAS).

L’équipe estime que cette invention pourrait contribuer à l’essor des véhicules électriques. Plus intéressant encore, ses coûts sont comparables à ceux des accumulateurs au lithium.

Partager cet article
Laisser un commentaire