Agirc-Arrco : 400 000 retraités touchent une augmentation de 10% dès avril, les concernés

Durée de lecture : 4 minutes
Agirc-Arrco : 400 000 retraités touchent une augmentation de 10% dès avril, les concernés !-© Shutterstock

Bonne nouvelle pour des milliers de retraités, leur pension de retraite de l’Agirc-Arrco va augmenter prochainement. Plus de détails dans les prochaines lignes de ce nouvel article avec l’équipe rédactionnelle d’internetplus.fr.

Agirc-Arrco : 400 000 retraités touchent une augmentation de 10% dès avril, les concernés

Outre la revalorisation de 4,9% des pensions complémentaires des ex-salariés du privé survenue en novembre dernier, une partie d’entre eux va de nouveau voir sa pension augmenter. La raison ? La suppression du coefficient de solidarité entrée en vigueur depuis ce 1er avril 2024.

Ce coefficient, appliqué depuis 2021, réduisait le montant des pensions des retraités ayant liquidé leurs droits avant l’âge légal.

Seuls ceux qui ont subi une décote de 5% à 10% tous les mois sur leur pension en raison du malus Agirc-Arrco sont concernés par cette hausse. La suppression du malus permettra donc à ces retraités de retrouver la totalité de leur pension.

Ce système de malus propre au régime complémentaire avait été instauré en 2019 afin d’inciter les salariés du privé ou du secteur agricole à travailler au-delà de l’âge légal, même avec une retraite à taux plein.

Pourquoi la disparition du système de malus ?

Avec l’âge légal relevé à 64 ans depuis la réforme de retraites, ce système ne trouve plus sa raison d’être. L’Agirc-Arrco a acté sa fin, en deux temps.

Depuis le 1er décembre 2023, les nouveaux retraités ne subissent plus aucune décote sur leur pension s’ils partent à taux plein.

Depuis le 2 avril 2024, c’est au tour des retraités déjà en retraite de voir leur pension augmenter, dont notamment les personnes affiliées au régime complémentaire, « qui ont pris leur retraite entre 2021 et 2023, à l’âge légal de 62 ans en ayant tous leurs trimestres« , relaie tf1info.

« Les sommes déduites jusqu’au 1er avril 2024 ne seront pas restituées »

« Les sommes déduites au titre de ce coefficient jusqu’au 1er avril 2024 ne seront pas restituées », souligne tout de même l’Agirc-Arrco.

La hausse tiendra compte du nombre de points cotisés à l’Agirc-Arrco. Comme la retraite complémentaire représente « entre 30 et 60 % des pensions des salariés« , ce montant est loin d’être modeste.

Qui sont les grands gagnants de cette nouvelle mesure ?

Les cadres vont le plus bénéficier de la fin de ce malus. Les retraités modestes, qui paient un taux de CSG réduit à 3,8%, étaient soumis à un malus réduit de 5%. De ce fait, ces derniers verront leur pension augmenter de 5%.

En revanche, rien ne change pour les retraités les plus pauvres, étant donné qu’ils étaient déjà exonérés de ce coefficient.

Partager cet article
Laisser un commentaire